Web-TV

Télécharger le Programme
Intervenants 2016
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > L’Institut Amadeus remet le Grand Prix MEDays à SEM. Paul Kagamé


L’Institut Amadeus remet le Grand Prix MEDays à SEM. Paul Kagamé

L’Institut Amadeus remet le Grand Prix MEDays à son Excellence Paul Kagamé, Président de la République du Rwanda. A travers ce prix, nous aimerions rendre hommage à un des leaders les plus prestigieux et inspirant de l'ensemble du continent Africain.

Un homme qui a su comment restaurer l'image de son pays, tristement marqué par un des épisodes les plus malheureux de l'histoire, aujourd'hui dépeint comme un modèle de développement et de croissance. Un homme qui a su, après d'innombrables difficultés, redonner foi à ses compatriotes et diriger son pays vers la liberté et la démocratie.

Le Président Kagamé a joué un rôle clef dans le développement et l'émergence du Rwanda, transformant le pays en un pôle incontournable du continent Africain, et ce en dépit de sa superficie réduite. La croissance, basée sur un secteur des services dynamique, une agriculture de subsistance, et plusieurs projets d'investissements, a été estimé à 7,8% pour les 10 dernière années. Cette consistance  est intimement liée à la stabilité macroéconomique assurée par la vision et les choix réfléchis de Paul Kagamé. Ceci est également attribué à la bonne gouvernance du Rwanda, largement récompensé pour ses positions au top des pays Africains dans les classements internationaux comme Doing Business, Transparency International, Economic Freedom, Global Competitiveness Index.

En effet, les politiques sociales visionnaires du Président Kagamé sont la clef du succès de son pays. En priorisant l'éducation et la santé, le Président Kagamé a compris la grande importance d'investir dans le capital humain afin de créer une croissance inclusive et durable, et de donner l'exemple aux pays Africain à achever les Millenium Developement Goals.  Le Grand Prix MEDays vient également couronner le travail du Préident Kagamé en termes d'égalité des sexes et d'inclusion des femmes: celles-ci représentent 64% du parlement, qui est l'un des taux les plus élevé du monde.